Débuter le karaté

Voici un guide pratique destiné aux débutants, enfants ou adultes, avec les définitions et les coutumes que l’on apprend lorsqu’on commence le karaté. Vous trouverez également des conseils et des règles de bonne conduite à respecter, ainsi qu’un lexique de base sur les mots à connaitre, et la façon de compter en japonais.

Téléchargez le guide du débutant en karaté au format PDF iconepdf

Le Dojo

Définition

C’est le lieu (jo) où l’on étudie la Voie (do), la pratique du Karaté. On le respecte, on n’y court pas, on y parle le moins possible. Au dojo, la préparation au salut, les démonstrations du professeur, et les exercices doivent se faire en silence, avec attention et concentration.

dojo

Kamiza

C’est le mur d’honneur, où se trouve la photo du fondateur

Shimoza

C’est le mur qui fait face au Kamiza, où se placent les élèves

Joseki

C’est le mur situé à droite du Kamiza ou “coté supérieur”

Shimoseki

C’est le mur situé à gauche du Kamiza ou “coté inférieur”

Le salut

Au Japon, le salut est une attitude empreinte de respect envers autrui. Dans le dojo, l’étiquette n’est pas conçue pour glorifier les “seniors” ou les “anciens”, elle signifie avoir de bonnes manières. Il existe deux formes de saluts dans le dojo. Le premier, Ritsu-Rei, s’effectue debout. Le second, Za-Rei, se fait assis, exprimant la gratitude et le respect du pratiquant à l’égard du professeur, et du fondateur du karaté.

Ritsu-Rei

ritsurei

Ce salut est effectué à l’entrée et à la sortie du dojo, lors d’un travail avec partenaire, ou encore au début et à la fin d’un kata. Pour saluer, on prend la position musubi dachi (debout, talons joints, orteils pointés à 45°), les mains reposant sur les cuisses. On incline le buste lentement vers l’avant puis on se redresse. Ainsi, on exprime par ce salut son respect pour le lieu, pour le partenaire. Face à un partenaire, il faut veiller à maintenir le regard devant soi.

Za-Rei

zarei

Ce salut s’effectue au début et à la fin du cours, les élèves étant alignés, et le professeur en face d’eux. A partir de la position musubi dachi, au signal, on prend la position “seiza” : on pose le genou gauche au sol, puis le droit, et l’on s’assoie sur les talons, orteils croisés. Les mains sont sur les cuisses, les doigts vers l’intérieur. Au signal “mokuso”, on ferme les yeux (méditation), on cherche à se concentrer sur soi par une respiration lente et profonde. Le signal d’arrêt est “mokuso yame”, on ouvre les yeux. Pour saluer en position seiza, on pose la main gauche au sol, puis la droite, les deux mains se rejoignant en triangle, doigts vers l’intérieur. On incline alors lentement le buste, le front s’approchant du sol, puis on se redresse, les mains revenant sur les cuisses (la droite puis la gauche). Au signal “shomen-ni-rei”, salut en direction du mur d’honneur. Au signal “sensei-ni-rei”, salut entre les élèves et le professeur. Au signal “kiritsu”, on se relève en musubi dachi (jambe droite puis gauche), et on salue à nouveau. Dans certains dojos, on salue parfois les anciens (“sempai-ni-rei”) ou encore, les élèves se saluent entre eux (“otagai-ni-rei”).

Le professeur et le partenaire

La progression du pratiquant de karaté se fait via l’aide du professeur, mais aussi des partenaires. Leur aide vous sera essentielle, c’est pourquoi il convient de veiller à porter à leur égard le maximum de respect.

Le professeur

Le professeur (“sensei” en japonais) est celui qui, par son expérience et sa volonté pédagogique, amène l’élève à progresser à travers son enseignement. On répond à ses explications ou à ses suggestions par un “osu” (ou “oss”) sonore et volontaire, qui témoigne de notre bonne compréhension. Regardez, écoutez attentivement les consignes, puis pratiquez les techniques.

Le partenaire

Chaque exercice avec partenaire commence et se termine par un salut, témoignant notre engagement à travailler honnêtement, avec sincérité, et en faisant attention de ne pas blesser l’autre. C’est un échange où il est nécessaire de rester concentré, même si c’est le partenaire qui fait l’exercice. On appelle “Tori” celui qui réalise l’attaque, et “Uke” celui qui défend (reçoit la technique).

Comment nouer sa ceinture ?

Il est très important de savoir attacher sa ceinture (“obi” en japonais). Une ceinture mal nouée fait douter du niveau du karatéka, quelle que soit sa couleur de ceinture. Il faut donc y veiller et bien serrer le nœud pour qu’il ne s’ouvre pas au cours de l’entraînement. Voici comment nouer votre ceinture :

comment attacher sa ceinture

1 – Présenter la ceinture devant soi
2 – La passer derrière et revenir devant
3 – Faire un nœud en passant à l’intérieur
4 – Compléter par un second nœud
5 – Tirer les deux extrémités
6 – Vous voilà prêt !

Règles de bonne conduite

Les règles suivantes sont très importantes et vous permettront de pratiquer le karaté et progresser dans les meilleures conditions.

Assiduité

Etre régulier et ponctuel aux entraînements.

Sécurité

Etre propre, mains et pieds lavés, ongles coupés, “karate-gi” (vêtement d’entrainement) blanc et repassé, montre et bijoux retirés.

Discipline

Ecouter et regarder les explications du professeur, en silence, en gardant une attitude correcte, même lorsque l’on est assis.

Effort

Exécuter chaque mouvement avec force, vitesse et volonté, du mieux possible, et dans les moindres détails donnés par le professeur.

Sincérité

Lors d’un travail sans partenaire, toujours l’imaginer en face de soi.

Contrôle de soi

Ne jamais toucher son partenaire, même légèrement, et ne jamais essayer dans l’école ou dans la rue, ce qui a été appris au dojo. Refuser de se battre.

Modestie

Toujours se dire qu’on peux faire mieux, ne jamais être trop content de soi.

Volonté

Se dire que l’on ne s’arrêtera pas avant d’être “ceinture noire” (ni après) !

Lexique de base (principes et commandements)

Pendant un cours de karaté, vous entendrez souvent votre professeur utiliser des mots en japonais. Voici les principaux termes avec lequels vous devriez vous familiariser.

Budo

Arts martiaux (bu = guerre, do = voie)

Kime

Concentration des énergies mentales et physiques

Hajime

Commencez !

Hara

Ventre, source d’énergie vitale

Hikite

Tirer le poing en arrière (action de ré-armer)

Kamae

En garde ! (garde, attitude de combat)

Kiai

Cri exprimant l’union des énergies

Mawate

Tournez ! (on effectue un demi-tour)

Rei

Saluez ! (le salut, le respect)

Yame

Arrêtez ! (on revient en position hachiji dachi – yoi)

Yassme

Repos ! (détente, décontraction)

Yoi

Soyez prêt ! (position hachiji dachi, poings serrés)

Zanshin

Etat d’esprit calme, vigilant, prêt

Compter en japonais

Lors de l’entrainement, le professeur compte, généralement de 1 à 10, pour indiquer aux élèves d’exécuter la technique suivante. On retrouve ces nombres dans le nom des katas de base, ainsi que dans le nom des grades “kyû” et “dan”.

1

ichi

2

ni

3

san

4

shi (yon)

5

go

6

roku

7

sichi (nana)

8

hachi

9

kyû (kû)

10

Téléchargez le guide du débutant en karaté au format PDF iconepdf


Partagez cet article

A lire aussi